Cr√©er des offres inexistantes n’est pas simple. Aller √† contre-courant, l√† o√Ļ personne n’est encore positionn√©, peut √™tre difficile. On se demande parfois si personne ne le fait parce que ce n’est pas une bonne id√©e ou parce que ce n’est pas rentable.¬†C’est exactement ce que j’ai v√©cu¬†en lan√ßant le premier coaching business payable √† la s√©ance et sans engagement.

 

ūüď£¬†Petit disclaimer¬†: Je parle de MA fa√ßon de faire, mais ce n’est en aucun cas une injonction. J’√©voque aussi des exemples li√©s √† mon secteur, le coaching business, ce qui n’est peut-√™tre pas le tien et les besoins clients y sont donc diff√©rents.¬†Trouve TA propre approche qui correspond √† TON int√©grit√©.¬†

 

ūüĎĬ†D√©cortiquons √† pr√©sent mon offre, et je t’explique pourquoi j’ai d√©cid√© de fonctionner ainsi.¬†Attention, √ßa va √™tre un peu long mais je te donne ensuite des pistes pour trouver, toi aussi, ta propre int√©grit√©.

 

Mon coaching business …

  • se fait en¬†s√©ances individuelles¬†pour te chouchouter TOI.
  • propose un¬†paiement √† la s√©ance¬†pour √©taler tes d√©penses.
  • te laisse libre de choisir la¬†fr√©quence¬†de l’accompagnement.
  • est construit¬†sur-mesure en fonction de TES besoins.
  • est¬†sans engagement¬†si cela ne r√©pond finalement pas √† tes attentes.

 

Je ne suis pas partisane des programmes de groupe ou autonomes en¬†coaching business. Pour tout te dire,¬†j’ai entendu d’autres coachs admettre que leurs clients ne les terminaient jamais et qu’elles en avaient pleinement conscience¬†(sortez les sacs √† vomi)¬†. Alors pourquoi proposer quelque chose que l’on sait rarement achev√©, si ce n’est pour l’app√Ęt du gain¬†?¬†

Je crois fermement en¬†un suivi continu¬†plut√īt qu’en des rendez-vous uniques en coaching business, car je trouve que¬†cela peut conduire √† une certaine d√©pendance. On ne vient travailler qu’en surface, on vient chercher le c√īt√© ¬ę¬†doudou¬†¬Ľ du¬†¬ę¬†WAHOU √ßa m’a reboost√©e !¬†¬Ľ¬†mais quelques temps plus tard c’est reparti pour un tour…¬†C’est pourquoi j’offre un accompagnement complet et sur-mesure, dont les outils se r√©utilisent √† l’infini !¬†

Mes cheveux se dressent aussi sur ma t√™te quand je vois que¬†des accompagnements business 1:1 se font avec des th√®mes abord√©s obligatoires. Personnellement, je ne me vois pas faire payer pour quelque chose dont tu n’aurais pas besoin.¬†

Ma cliente choisit de se faire accompagner dans 80% des cas parce qu’elle a besoin d’avoir davantage de ventes pour vivre plus confortablement de son activit√©. Mais alors¬†COMMENT puis-je lui dire de mettre +1000‚ā¨ payable en une ou plusieurs fois dans mon accompagnement alors qu’elle n’en a pas les moyens ?¬†Je ne dis pas que je ne lancerai jamais d’offres √† ces tarifs ou qu’ils ne sont pas justifi√©s, mais pour¬†mon¬†offre actuelle et¬†ma¬†cliente id√©ale actuelle, on marcherait sur la t√™te !

Je veux rendre mon offre¬†accessible¬†et¬†aider un maximum de femmes¬†√† vivre confortablement de leur activit√©, peu importe leur situation financi√®re, c’est la motivation qui compte. Mes clientes paient toutes le m√™me montant, mais elles le font en conscience, et en fonction de leur budget mensuel.

Je ne vois aucun avantage √† forcer une cliente √† continuer si cela ne lui convient plus.¬†Cela ignorerait le facteur humain et les impr√©vus de la vie.¬†C’est la raison pour laquelle¬†mon accompagnement est sans engagement.¬†Bien que mon business plan ne soit pas le plus rentable √† court terme, il est bas√© sur la conviction plut√īt que sur le profit rapide.¬†Mes choix sont ceux du¬†cŇďur, et non du porte-monnaie¬†(m√™me s’il faut bien remplir le frigo, on est d’accord !).¬†

Une fois encore, mon offre me ressemble, et rares sont les fois o√Ļ je conseille √† mes clientes de partir sur ce type de structure.¬†Parce que cette offre, c’est MOI.¬†J’ai d√©j√† aid√© √† l’√©laboration de programme de groupe, par exemple, pour d’autres secteurs que le mien parce que c’est le format qui correspond √† ma cliente, √† sa cible et √† son secteur. Tout simplement !¬†

 

Ce que je t’invite √† faire ici et maintenant, c’est¬†√† devenir la¬†pionni√®re¬†de ton secteur si cela te fait vibrer¬†! M√™me si cela implique d’√™tre parfois seule avec tes id√©es. Tu peux toujours m’√©crire pour en parler !

 

ūü•Āūü•Āūü•Ā¬†Et maintenant, c’est √† toi de jouer !¬†ūü•Āūü•Āūü•Ā

Tu l’auras compris, ma controverse est en lien avec la fa√ßon d’accompagner de mon secteur d’activit√©. Et peut-√™tre que le tien se trouve ailleurs, ou au m√™me endroit. Pour le savoir et aller plus loin dans l’affirmation de tes diff√©rences, je t’invite √† te poser ces questions :

1. Quelle est la pratique standard la plus courante dans ton secteur ?

Décris une pratique ou une croyance qui est largement acceptée dans ton domaine professionnel.

2. En quoi cette pratique va-t-elle √† l’encontre de tes convictions ou de ta vision personnelle ?

Réfléchis à ce qui te dérange ou te semble limitatif dans cette pratique courante. Cela peut-être dans les offres, mais aussi dans la façon de communiquer par exemple.


3. Quelle alternative ou approche non conventionnelle préconises-tu ?

Imagine une façon différente, provocatrice ou innovante de faire les choses dans ton secteur.


4. Comment penses-tu que cette approche alternative pourrait être bénéfique pour toi et/ou pour tes client.e.s ?

Analyse les avantages et les opportunit√©s qu’une approche non conventionnelle pourrait offrir.


5. Quel sujet controversé aimerais-tu aborder dans ton contenu ?

Maintenant, il va falloir prendre le micro et le dire !¬†Identifie un sujet br√Ľlant ou d√©licat que tu aimerais explorer sur tes r√©seaux sociaux ou canaux de communication.

N’aies pas peur d’exprimer ton point de vue unique et de susciter la r√©flexion. Le changement et l’innovation commencent souvent par la remise en question des normes √©tablies.¬†

À toi de jouer et de provoquer le changement !